Un site utilisant unblog.fr

-1-Rombies-et-Marchipont

Localisation géographique

Carte IGN (Géoportail)Source Géoportail de l’IGN.

La commune de Rombies-et-Marchipont se trouve à moins de 10 km à l’ Est de Valenciennes.

Un peu d’Histoire

Site habité bien avant l’occupation Romaine, le nom du village de Rombies serait d’origine Germanique (Krumpis baki) et signifierait : « ferme établie près du ruisseau des bœufs ».

Rombies et Marchipont étaient jusqu’en 1806 deux villages situés de part et d’autre de la rivière Aunelle. Rombies se trouvait en France, par contre Marchipont, à quelques kilomètres de là en aval sur l’Aunelle  se trouvait en Belgique territoire Autrichien.

Quelques habitations de Marchipont, dont l’église Saint Nicolas réédifiée  en 1717, se trouvaient sur la  rive gauche de l’Aunelle. Napoléon comprit  le coté stratégique de rattacher ces quelques habitations et surtout le pont sur l’Aunelle à la France.

 Ce hameau de Marchipont fait partie de la commune de  Rombies depuis cette époque.

A noter que l’ Aunelle devient l’ Honnelle sur son parcours Belge.

 Blason de Rombies 

Le blason de Rombies-Marchipont est celui des armoiries de la famille de Sepmeries qui possédait la seigneurie au XVII ème siècle.

Mais pour que les deux villages ne possèdent pas le même blason celui-ci a été adapté. : Les étoiles ne possèdent que 5 branches (rais) sur celui de Rombies-Marchipont.

Blasons Sepmeries-Rombies MarchipontBlasons Sepmeries-Rombies MarchipontBlasons Sepmeries-Rombies Marchipont

À gauche Sepmeries, à droite Rombies-Marchipont

-§-

Édifices remarquables

1°)La commune possède deux églises

-L’ église Saint Rémy du village de Rombies date des environs de 1152, elle est représentée sur les gouaches  d’Adrien de Montigny  (1599).

Plusieurs fois détruite l’église fût reconstruite  au même endroit en 1617 puis en 1847. Le clocher de cette époque fût remplacé par la tour actuelle en 1876.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

-L’église Saint Nicolas du hameau de Marchipont qui  porte la date de sa reconstruction (1718) bien apparente.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Elle  fût restaurée en 1718 puis dernièrement en 2010. La municipalité et le CHARM (Cercle Historique et Archéologique de Rombies-et-Marchipont) ont à cœur de mettre en valeur cet élément du patrimoine qui se trouvait être une étape sur le chemin de Compostelle reliant Mons (B)  à Valenciennes.

Une statue récemment rénovée et un tableau représentant Saint Jacques de Compostelle accréditent  cette  assertion.

Ci-dessous la statue de Saint Jacques qui a retrouvé ses couleurs après une restauration compliquée qui consistait à supprimer les multiples couches de vernis brun , d’encaustique et de patine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ci-dessous le tableau, représentant St Jacques, qui a subit malheureusement quelques dégradations  lors de la restauration de l’église.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOn distingue sur les épaules du Saint les coquilles qui retiennent, en guise de fibule ou de broche,  les pans du manteau. Le blason en haut à droite du tableau serait Autrichien.

Le Saint dans ces deux représentations tient à son coté l’inévitable bâton de pèlerin.

Autre fait qui confirme l’existence d’un chemin de Compostelle passant par Rombies-Marchipont est la présence de la chapelle dite de la Maladrerie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petit rappel : Les Maladreries,  ancêtres de nos hôpitaux, étaient des lieux de soins dispensés par les moines Hospitaliers, à ne pas confondre avec les moines Templiers qui eux avaient pour mission de protéger les pèlerins sur les chemins de pèlerinage : Jérusalem, Saint Jacques de Galice (Compostelle), Rome et Mont Saint Michel. Les maladreries étaient surtout les lieux de soins des maladies (lèpre principalement) contractées par les pèlerins et les croisés sur les routes d’Orient.

 Les pèlerins, les templiers, trouvaient l’Hospitalité dans les Hospitaux, dans les commanderies ou  dans les censes templières.

A noter que les biens des templiers ont été cédés aux Hospitaliers  lors de la dissolution de leur ordre par le roi  Philippe le Bel en 1307 ….  mais c’est une autre histoire. Pour en savoir un peu plus sur la présence des templiers dans le Valenciennois Cliquez ici

Quelques vitraux de l’église Saint Nicolas. Les plus récents datent du début du XXème siècle

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

2°) Le pont sur l’Aunelle à Marchipont.

Régulièrement détruit, reconstruit, lors de chaque conflit ce pont frontalier a vu passer à toutes les époques des armées, des pèlerins, des templiers, et maintenant des randonneurs. En septembre 1709 lors de la bataille de Malplaquet il avait été détruit par les Français confrontés aux troupes anglo-autrichiennes et Hollandaises.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À noter que le panneau est Belge  et qu’il signale que l’on entre à Marchipont (en quittant Rombies-Marchipont Française).

Honnelles est depuis 1976 une communauté de 10 communes Belges traversée par deux rivières, la grande et la petite Honnelle.( d’où le pluriel en S )

3°) L’aubette de la douane

Près de l’église subsiste une petite bâtisse c’est L’aubette  de la douane Française qui a été désaffectée en 1965 avec l’ouverture du Marché commun.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

4°) Le Moulin de la vallée

Ancienne propriété des moines de Crespin le moulin existait déjà au XII ème siècle. En 1779 la famille Preud’homme relève le moulin de ses ruines et continue à moudre le blé pendant deux siècles.

Cliquez ici pour connaitre l’histoire du moulin et de sa restauration  (site de l’ A.R.A.M)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En  juillet 1997 le Moulin de la vallée a servi de décors à un téléfilm «  Le Roi en son Moulin » avec l’acteur Jean Marc Thibaud. Quelques photos du tournage se trouvent sur le site de l’Association Régionale des Amis des Moulins : Cliquez ici

rombiesetmarchipont_moulin8[1]

Autre anecdote :

En 1796 le bandit Moneuse et sa bande de « chauffeurs » attaque le moulin de nuit mais se contente d’emporter des victuailles après avoir « chauffé » les pieds de la meunière et menacé les occupants. (Source: Cercle historique et archéologique de Rombies-et-Marchipont).

Les_chauffeurs_d'autrefois_(domaine_public)[1]Source du document : cliquez ici

 Document tombé dans le domaine public >100ans (supplément du « petit journal ») [Public domain or Public domain], via Wikimedia Commons.

En cliquant ici :vous aurez le récit d’un témoin d’une autre agression de Moneuse.

5°) La Mairie et la place de Rombies et Marchipont.

La mairie, façade de pierre blanche, occupe l’ancienne école depuis 1925.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

6°) Les promenades

Cliquez ici pour prendre connaissance du circuit « Les chapelles de Rombies-et-Marchipont. »(Document édité par le conseil général du département du Nord)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous y découvrirez

-La chapelle de la Maladrerie  (voir photo plus haut dans l’article).

-La chapelle de l’Ecape (XVIème siècle, reconstruite à plusieurs reprises)

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAu cours de la promenade vous découvrirez également:

-La chapelle Saint Rémy

-La chapelle Saint Roch

-La chapelle Notre Dame de Bonsecours (appelée chapelle de bois).

-§-

Ces quelques photos et anecdotes devraient vous inciter à découvrir ce village du Hainaut si proche de Valenciennes mais que certains ne connaissent pas.

À bientôt pour la découverte d’autres villages.

  -§-

Info « La Voix du Nord »  du 23 Août 2014 :

Samedi 20 Septembre 2014 , inauguration du premier tronçon du chemin des Templiers vers Saint-Jacques-de-Compostelle entre Marchipont et Saint-Saulve, avec marche inaugurale de 10 km.

Article de la Voix du Nord : Cliquez ici

 -§-

LICENCE CC-BY-NC-SA   Licence Creative Commons
Les photos personnelles de ce blog sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Pour les autres photos et illustrations: les sources sont citées.

  -§-

 

21 juillet, 2014 à 15 h 32 min


Laisser un commentaire